Le Qi Gong martial

Introduction

« Qi Gong » ou « Chi Cong » ou « Chi Kung » veut dire « travail de l’énergie« .

C’est l’art de faire circuler l’énergie interne, le Qi ou Chi. Gong veut dire maîtrise, discipline. C’est une pratique provenant du taoïsme, souvent appelée « exercices de la sérénité« , mais aussi du Bouddhisme.

Il consiste en exercices de santé, utilisés par la médecine chinoise depuis près de trois millénaires. Sa pratique est obligatoire en Chine pour ceux qui veulent devenir maîtres de la plupart des arts martiaux.

meditation, chi cong, médecine chinoise, art martiaux

Au sein de l’Ecole, les cours de Qi Gong sont intégrés dans les différentes disciplines. Ils ne donnent pas lieu à des cours spécifiques. Pour nous cette pratique est naturellement insérée dans la pratique traditionnelle de nos disciplines martiales, car si ils visent au renforcement de la santé, ils font donc partie intégrante de notre pratique, au travers entre autre de ce que l’on appelle parfois le Chi Cong dur, ou Chi Cong martial. (main de fer ou chemise de fer)

 

meditation, chi cong, médecine chinoise, art martiaux

Sifu Eric NIEL lors de l’exécution des huit pièces de Brocart.

Caractéristiques principales des exercices de Qi Gong

Les exercices sont divisés en trois groupes :
• les exercices actifs, par mouvements des membres, destinés à coordonner la conscience et le souffle.
• les exercices actifs, Qi Gong martial.
• les exercices passifs, destinés à décontracter le corps et apaiser le mental.

img3 Exercices de Chi Cong martial, la main d'acier. meditation, chi cong, médecine chinoise, art martiaux

Exercices de Qi Gong martial, la main d’acier.

meditation, chi cong, médecine chinoise, art martiaux meditation, chi cong, médecine chinoise, art martiaux

Exercices de Qi Gong avec le baton de Tai Chi, Tai Chi Bang.

 

Faire circuler le souffle vital dans l’orbite microcosmique

Du point de vue taoïste, le mouvement naturel de l’énergie (chi) dans notre organisme est en fait le mouvement de notre souffle vital. Ce mouvement est gouverné par les principes du yin et du yang, principes qui correspondent à ceux de la polarité, aux charges négative et positive de l’électricité et du magnétisme.
Ce mouvement s’effectue grâce à un réseau complexe de canaux énergétiques reliant entre eux divers sens, organes internes et centre énergétiques. L’énergie circule des zones ayant un grands potentiel électrique vers celles ayant un potentiel électrique moindre.
La maladie et les malaises s’installent lorsque cette circulation est bloquée ou déséquilibrée. Les canaux énergétiques peuvent être ouverts ou rééquilibrés grâce à une variété de moyens : l’acupuncture, les plantes, le massage, la méditation, les mouvements et les postures issues du Qi Gong, du Tai chi.

Selon les observations et découvertes faites par les maîtres taoïstes et les docteurs chinois, il existe 60 canaux majeurs, appelés aussi méridiens, dans le corps humain.
Alors que certains de ces méridiens, les méridiens primaires, acheminent le souffle vital (notre force vitale) vers les divers organes et glandes du corps, d’autres méridiens, appelés méridiens psychiques, servent de réservoirs d’énergie qui relient entre eux les méridiens primaires et les sustentent.
Afin de comprendre le pouvoir de la respiration naturelle du point de vue taoïste, il faut se pencher plus en détails sur les deux principaux méridiens psychiques : le vaisseau Gouverneur et le vaisseau Conception.
Ce sont en effet ces deux canaux énergétiques qui relient entre eux les divers centres énergétiques du corps. Et ce sont ces divers centres qui absorbent et transforment l’énergie qui y circule, et qui fournissent aux autres méridiens l’énergie à être distribuée dans tout l’organisme.